A vélo dans la région de Salzkammergut en Autriche – Etape 3 & 4

Jour 3 : Gmunden – Mondsee

Distance : 75,4 km – vitesse max 49,5 km/h

 

(cliquer sur l'image pour l'agrandir)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

 

Après une journée de repos à Gmunden, passée à visiter la charmante petite ville et ses alentours, on s’apprête à ré-enfourcher nos vélos, direction Mondsee.

L’étape d’aujourd’hui sera plus longue, et la plus difficile des quatre. Du point de vue météo, le temps est frais pour un mois d’Aout. Des averses sont prévues et la température devrait plafonner autour des 15 / 16 degrés.

Quelques gouttelettes nous accompagnent dans notre descente vers les quais de Gmunden. La ville est encore calme et l’on y croise que quelques travailleurs.

Le profil topographique de l’étape du jour est plus sévère que nos premières étapes, et cela se fait immédiatement sentir dès les rives du Traunsee derrière nous. Les 25 premiers kilomètres se font en rase campagne. On traverse plusieurs petits villages fermiers, enchaine les bosses qui chatouillent les cuisses et nous réchauffent.

On y croise quasiment personne, si ce n’est des poules, brebis, moutons, poneys, mais aussi des cerfs et des… Alpagas ! On s’arrête prendre des photos et quelques vidéos des petits alpagas jouant ensemble : instant 30 Millions d’Amis.

 

Autriche à vélo

 

L’arrivée à Seewalchen coïncide avec les rives de l’Attersee, un des plus grands lacs du Salzkammergut. Malgré ce qu’on pouvait espérer, on n’en a pas fini avec les grimpettes puisque en quittant Haining se profile une montée hardue vers Berg Im Attergau. Le dénivelé nous fait poser pied à terre, nos vélos chargés sont trop lourds pour grimper ces pentes à + de 15%, même sur la plus petite des vitesses.

Nos ventres sonnent creux, et on se dirige vers la prochaine « ville » pour y manger un morceau. On est sur la route depuis 4h déjà, avec une quarantaine de kilomètres parcourus et pas loin de 1000 m de dénivelé au total. On se rend compte qu’on est profondément habitués à nos plaines Alsaciennes !

Direction Nussdorf donc pour manger, le seul commerce de la ville est fermé jusqu’à 15h, on s’installe au Café Genuss pour y avaler un sandwich préparé minute et y faire le plein d’énergie.

 

Autriche à vélo(vue sur le Mondsee)

 

La suite du parcours longe l’Attersee sur ses rives puis le Mondsee. Ces 30 derniers kilomètres sont très agréables, le soleil chasse les averses devant nos yeux alors que nous sommes sur les hauteurs du Mondsee, et nous traversons des villages plus charmants les uns que les autres. A Misling, on tombe sur une oeuvre d’un artisan passionné de bois et de miniatures : deux chalets pour lapins, reliés entre eux par un couloir. La qualité des finitions, le soucis du détail et la façon dont le bois est disposé laisse transparaitre une certaine minutie dans son travail. Admirable !

On se laisse rouler jusqu’à Mondsee, les jambes éprouvées par la première partie de cette étape, et on rejoint notre « Pension » au sein de laquelle on passera une nuit de repos bien méritée. Ce soir, en face de notre petit balcon : une véritable basse-cour. Fort heureusement pour notre sommeil, il n’y a pas de coq !

 

Jour 4 : Mondsee – Salzburg (Hallwang)

Distance : 28,3 km – vitesse max 43,5 km/h

 

Dernière étape de notre périple dans la région de Salzkammergut !

L’étape d’aujourd’hui nous emmène à Hallwang, commune de la périphérie proche de Salzburg (compter 10 petits kilomètres de plus). Nous devons nous rendre à Hallwang car nous avions rencontré un petit problème avec notre voiture en arrivant à Salzburg, et celle-ci ayant été remorquée dans un garage à Hallwang, nous nous y rendons directement.

Niveau météo : atmosphère très fraiche, pas plus de 10 degrés au moment de quitter notre hôtel, une pluie fine et froide et un vent soutenu. En parlant de vent, vous avez remarqué vous aussi qu’à vélo, on l’a toujours de face ? On travaille à développer une thèse sur le sujet…

C’est donc chaudement habillé pour cette journée automnale pourtant en plein mois d’Août que nous empruntons la route départementale menant à Thalgau, à une dizaine de kilomètres seulement. Pas de difficultés particulières, si ce n’est l’une ou l’autre petite grimpette et un long faux-plat montant. Nos cuisses sont un peu endolories de la veille ; cette courte étape ne nous déplait ainsi pas.

On n’a pas nécessairement l’envie de s’arrêter aujourd’hui, si ce n’est à Thalgau, le temps de croiser l’itinéraire GPS et carte papier (mi-moderne mi old school). On tombe par hasard sur une curiosité qu’on souhaitait partager : une station de self-réparation de vélo sous un abri ! En libre service, tous les outils nécessaires sont accessible gratuitement : pompe à vélo, clés, pinces, etc… Toujours bien pratique !

Ensuite, c’est sans interruption, si ce n’est une pause « Kinder Maxi », qu’on a rejoint Hallwang sous une pluie toujours très froide et désagréable. Le garage est un peu caché au fond d’une impasse, on met 10 bonnes minutes à le trouver, et nous sommes accueillis par le dépanneur rencontré quelques jours auparavant. Il avait stocké la voiture à l’intérieur, au sec, et nous a ouvert pour nous abriter. Il était émerveillé par notre balade à vélo autour des lacs d’Autriche et ne nous a rien fait payer d’autre que le prix de la batterie. De la gentillesse, tout simplement.

On a vraiment passé d’excellents moments tout au long de ce petit périple de 212 km. Le paysage cassant tranche avec les chemins que l’on a l’habitude de parcourir au quotidien en Alsace. Ca nous donne envie de nous aventurer plus régulièrement sur les hauteurs vosgiennes, y trouver de l’air frais, de l’oxygène, et se mettre à l’épreuve de petits dénivelés.

D’ailleurs, je crois que notre goût du déplacement à vélo surpasse le simple fait de sortir sur un week end ou une petite semaine… Et si la prochaine étape était de rallier Strasbourg à Berlin l’an prochain et de tester le bivouac ? Affaire à suivre !

 

Ce qu’on a aimé :

  • La liberté qu’offre un voyage à vélo
  • La beauté et grandeur des paysages en Autriche
  • La hauteur des montagnes qui tranche avec les lacs
  • Les automobilistes précautionneux et attentifs

Ce qu’on a moins aimé :

  • La pluie et le froid de certaines journées, nous privant certainement de certains paysages vertigineux
  • La piste cyclable longeant un axe routier important. Sécurisée, oui, mais pas la plus agréable pour les oreilles.

Liens vers les autres articles de notre tour à vélo en Autriche :

Etape 1 : Salzburg – St Wolfgang

Etape 2 : St Wolfgang – Gmunden


© Text by Jérôme / Pics by Laura

Plus de photos sur le compte Flickr, Instagram et Facebook de Little Escape

 

 

2 commentaires sur “A vélo dans la région de Salzkammergut en Autriche – Etape 3 & 4

  1. Il y a un autre itinéraire en Autriche, en Haute-Autriche que je recommande très fortement et que j’aimerais beaucoup faire c’est entre Passau et Linz. C’est juste magnifique! Ça vaut absolument le coup, pas de dénivelé car entièrement plat, il longe tout le long le Danube. 🙂

    1. Oui exact, c’est l’Eurovélo 6, qui va de Nantes jusqu’à la Mer Noire en passant justement par l’Allemagne, l’Autriche, Slovaquie etc … On compte l’emprunter pour ensuite descendre vers la Turquie lors de notre futur voyage à vélo. Cet itinéraire est vraiment connu et à l’air très sympa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *