Little Escape

Sant Wolfgang Salzkammergut en Autriche, austria

A vélo dans la région de Salzkammergut en Autriche – Etape 1

Introduction

 

Au début du mois d’Août, après une semaine de vacances très reposantes dans le magnifique village de Seillans, dans le Var, on souhaitait s’accorder une seconde semaine un peu plus sportive.

De la volonté de visiter la ville de Salzburg en Autriche est née l’opportunité de réaliser un tour des lacs de la région de Salzkammergut, à l’Est de la ville de Mozart.

En étudiant la faisabilité du projet on remarque qu’il existe des itinéraires cyclables mis au point pour les cyclotouristes : pas moins de 5 ou 6 boucles différentes sont proposées dans la région.

 

Jour 1 : Salzburg – St Wolfgang

Distance : 58,5 km

 

map-salzkammergut

(cliquer sur l’image pour agrandir)

 

Notre point de départ se trouvant légèrement à l’Ouest de Salzburg (l’Hôtel Snooze, sur la Maxglaner Hauptstrasse), nous rejoignons le centre via la Siegmundstor, porte d’entrée dans la ville littéralement taillée dans la colline rocailleuse. On traverse la Altstadt puis la Neustadt via le Staatsbrücke pour rejoindre la route 158. La traversée de la Neustadt nous donne envie de nous y attarder un peu plus longtemps, l’atmosphère y a l’air agréable.

Une fois arrivés sur la route 158, les choses sérieuses se sont vites présentées à nous : le chemin cyclo que nous avions choisi comporte des pentes à + de 10%. Pas d’autres choix que de poser le pied à terre avec nos vélos équipés de nos bagages. Les chemins pentus s’enchaînent, on longe quelques propriétés isolées desquelles on ne s’oserait pas à sortir par sol verglacés. Le bois des forêts environnantes a une place prépondérante chez les habitants de ces hauteurs : maisons ossature bois, chauffage au bois, de nombreuses habitations disposent d’ailleurs du nécessaire pour travailler le bois et de l’espace pour le stocker.

On a du pousser nos vélos sur 1 à 2 km maximum, traversant à plusieurs reprises la route départementale 158, qui grimpe en lacets (le trafic y était assez dense, c’est aussi pourquoi nous avons évité cette portion). On rejoint la départementale une fois les pentes plus douces, au commencement de la Wolfgangsee Strasse. Nous ne le savons pas encore – et cela est certainement mieux – mais nous sommes embarqués dans 10 km environ de dénivelé positif. Entre faux plats montants et franches montées, nous faisons une pause ravitaillement au niveau de la station BP avant le village de Hof. Nous ne sommes qu’à 18 km de Salzburg alors qu’on pédale depuis 1h30 déjà.

Le paysage résolument verdoyant, composé de prés, d’habitations typiques, de nombreuses scieries, de forêts au loin mais principalement dégagé sinon, nous laisse deviner que nous sommes parvenus au point culminant de cette route. On décide, avant d’entamer notre descente vers le lac Fuschlsee, de s’arrêter chez Aldi (pardon, l’enseigne s’appelle « Hofer » ici) pour préparer un pique nique.

On entame la 2ème partie de notre parcours, un peu plus roulante puisque descendante. On longe toujours la départementale 158, sur des pistes cyclables très propres et bien aménagés. D’ailleurs, le balisage du parcours dans sa globalité est irréprochable.

Quelques minutes plus loin, le lac se trouve en contrebas de notre position, nous offrant quelques panoramas de choix. La couleur de l’eau nous stupéfait de par son bleu parfait. Le contraste avec les sommets abrupts entourant le lac est captivant et offre un paysage de carte postal.

 

vélo autour de Salzburg

(Fuschlsee)

 

On décide de longer rapidement ce premier lac, pour atteindre le second, plus grand et aux berges plus accessibles, pour notre pique nique au bord de l’eau.

Une fois le village de Fuschl Am See quitté, nous repartons pour une portion de « grimpette ». Les cuisses encore fatiguées de la première partie du parcours, on enclenche notre plus petite vitesse, tête baissée pour ne pas se décourager, on se lève même parfois sur nos pédales lorsque la pente nous chatouille trop les cuisses. Au moment d’aborder une longue ligne droite (montante, évidemment), on improvise une pause-éclair, croque une barre énergétique pour éviter la fringale et on attaque la difficulté.

La descente vers le Wolfgangsee (toujours en suivant la 158) se présente alors rapidement, elle est rapide et technique par endroit, comme Jérôme les adore. Quelques gravillons sur la piste lui feront d’ailleurs ralentir l’allure pour éviter de voir le goudron de trop près.

L’itinéraire (Radweg vert) proposé par la carte nous fait emprunter un petit chemin, le Pöllach, nous faisant sortir du trafic routier dense de la 158. Ce chemin asphalté nous accueille avec une nouvelle pente abrupte, et c’est pied à terre qu’on franchit le court obstacle.

Et là, alors que nous avons parcourus 300m peut-être, la récompense se pointe devant nous : plus aucun bruit de moteur et une vue imprenable sur le Wolfgangsee ! Cette vue n’est offerte qu’aux quelques courageux cyclistes ou marcheurs se pointant là. Le panorama est renversant, et nous sommes épris d’un énorme sentiment de complétude. Derrière nous les cuisses douloureuses, la sueur des grimpettes en plein soleil, les mollets congestionnés. Là encore, les sommets vigoureux (dont le plus haut au-delà de 1800 m !) tranchent avec l’immense platitude de ce vaste lac.

 

vélo autour de Salzburg

(Vue sur le Wolfgangsee)

 

Le Wolfgangsee est un des lacs les plus connus de la région de Salzkammergut, il héberge 5 communes et sa superficie est de 13 km carrés. Plusieurs campings longent le lacs, ainsi que des logements haut de gamme. On a eu un coup de coeur pour des logements sur pilotis, donnant ainsi directement sur une eau couleur azure, avec plagette et ponton privatifs.

La descente vers le lac est rapide et incertaine, et nous mène rapidement au premier village : Sankt Gilgen. Beaucoup de charme se dégage de l’endroit. La légende raconte que le village a été découvert par trois prétendants à la main d’une princesse, dont le père avait annoncé qu’il la donnerait à celui qui construira un palace dans le plus bel endroit du monde. Les trois prétendants sont partis en quête de cet endroit, et ont découvert, en franchissant une montagne, ce lac, cette verdure, ce cadre époustouflant. Ils s’y installèrent finalement tous les trois, sans même réclamer la main de la princesse.

Le village semble être très prisé encore, au vu du nombre de cars garés sur le Parking principal. Qui dit car, dit groupes de touristes se précipitant bruyamment sur les points de vue principaux. On s’écarte légèrement et on s’amuse de certains d’entre eux ne prenant même pas une seconde pour admirer le lac de leurs yeux.

Selfies first.

Bien qu’utilisateurs plus que réguliers des réseaux sociaux, on se sent vraiment loin de ce narcissisme complètement matérialiste. « Voilà, j’étais devant ce lac stylé ». Super, mais il s’appelle comment ? Quelle atmosphère as-tu sentie ? On peut y faire quoi ?

C’est donc à quelques mètres du lac que nous déjeunons, sur le pouce. Pendant ce temps, on observe les courageux parapentistes qui se lancent du sommet du Schafberg dont on devine d’en bas l’hôtel/restaurant d’altitude : un imposant chalet de type tyrolien. Après vérification sur internet, le chalet est construit sur un rocher vertigineux, avec une vue incroyable sur l’horizon. On n’a malheureusement pas la possibilité d’y monter, mais ce sera à coup sûr pour la prochaine fois.

La dernière partie du parcours se présente désormais à nous : les 20 derniers kilomètres.

Ils longent essentiellement le lac, proposant des curiosités ici et là : points de vues, plagettes, chalets privatifs sur pilotis, etc… Tout est mis en place pour créer un véritable centre de vacances / loisir.

Nous quittons le lac via Strobl, sur l’Est, contournons le Bürglstein – colline de 700m de haut directement sur le lac, et laissons derrière nous la région de Salzburg pour rejoindre notre chalet en Oberösterreich.

Nous roulons sur du plat depuis 20 km, mais, pour rejoindre notre maison d’hôte – le Wintersteller, à Graben, une dernière difficulté, particulièrement agressive nous attend. Elle sera faite à pied.

Nous intégrons notre chambre, et, après une douche bien méritée, nous installons sur le balcon donnant sur la vallée pour y contempler le coucher de soleil tout en écrivant cet article.

C’est ça, les vacances.

 


Liens vers les autres articles de notre tour à vélo en Autriche :

Etape 2 : St Wolfgang – Gmunden

Etape 3 & 4 : Gmunden – Mondsee / Mondsee – Salzburg (Hallwang)


© Text by Jérôme / Pics by Laura

Plus de photos sur le compte Flickr, Instagram et Facebook de Little Escape


 

  • Sant Wolfgang Salzkammergut en Autriche, austria

 

 

 

Leave a Reply