Visiter Mulhouse avec un Greeter

On a tous déjà visité une ville avec son guide entre les mains, Wikipédia sur son Smartphone (ou tout simplement les mains vides), car on souhaite connaître l’Histoire d’une ville et les anecdotes d’un bâtiment. On a soif d’apprendre pour s’enrichir culturellement et conter à nos proches nos nouvelles connaissances.

Mais lire des paragraphes dans son livre ou sur un écran manque cruellement de vie et de passion, cela ne permet pas de vivre la ville comme les locaux, connaître les endroits où ils aiment se réunir, manger, sortir, se poser.  Pour pallier à ce manque de personnalisation, il existe depuis plusieurs années des personnes bénévoles qui font découvrir leur ville, comme ils la voient, l’aiment, au cours d’une promenade. Ces personnes, on les appelle les Greeters (« hôtes » en français).

Lors d’une agréable sortie à Mulhouse organisée par l’office de tourisme et Philippe du blog Vatebalader, ce dernier nous apprend qu’il fait partie de la communauté des Greeters. Un moyen pour lui de faire découvrir sa ville à sa manière et un moyen pour nous de visiter Mulhouse autrement.

 

Samedi 9 juillet 2016

En voiture Simone ! Après s’être tous donné rendez-vous à la gare de Mulhouse à 10 heures, le programme est déjà chamboulé. Nous partons en direction de la tour du Belvédère perchée sur les hauteurs d’un quartier résidentiel et bourgeois de Mulhouse, celui du Rebberg, où se situe également le jardin botanique et zoologique de la ville. On grimpe les quelques marches qui nous emmènent à 20m au-dessus du sol pour admirer la vue sur Mulhouse, son temple, la Tour de l’Europe, les montagnes au loin et les maisons de maître sous nos yeux.

 

Visiter Mulhouse

 

Retour sur la terre ferme après cet agréable aparté dans un lieu méconnu de tous et direction le centre où commence l’exploration de la ville, marquée par le passage par la grande porte circulaire du bâtiment annulaire.

 

Visiter Mulhouse

 

On découvre Mulhouse et son architecture, différente des autres grandes villes alsaciennes par son absence de maisons à colombages, au fil des rues. On nous dévoile l’Histoire du « Manchester français » au fil des anecdotes contées par notre Greeter, comme la signification de la rue Henriette, nom du premier bébé né français à Mulhouse ou celle de la Place de la Réunion, nommée ainsi en référence au rattachement de Mulhouse à la France.

Au fil de nos pas, on décèle en Mulhouse une ville dynamique où cafés, bars et restaurant ne manquent pas, où lieux de vie et de rencontre se côtoient. Et au Marché du Canal Couvert, l’un des plus grands marchés de France, produits locaux et saveurs du Monde se mélangent dans un brouhaha énergique. C’est dans ce repère de près de 300 commerçants que nous nous posons, le temps d’une dégustation de fromages et de vin à la fromagerie St Nicolas. Cette mise en bouche réveille nos estomacs affamés et nous nous rendons au restaurant le P’Tit Marché de Poupous, après une rapide visite du marché et de stands incontournables orchestrée par David Ambrosi (Manager Marchés de Mulhouse).

 

Visiter Mulhouse

 

Le soleil chauffe en cette belle journée d’été et nous continuons notre chemin dans les rues de la ville vers le quartier de l’ancienne entreprise de textile alsacienne : DMC. Je vous laisse découvrir l’article publié par Jérôme qui décrit avec une plume élégante l’intérieur de ce site mulhousien incontournable.

 

Visiter Mulhouse

 

Pour la dernière ligne droite de la journée, nous nous dirigeons en bus (nos dernières forces se sont évaporées avec la chaleur) vers le Musée de l’Impression Sur Etoffe (MISE) où nous sommes attendus pour une activité qui rime avec créativité. 1 morceau d’étoffe, 2 couleurs (rouge et bleue), une dizaine de motifs sur des tablettes en bois et après une démonstration, nous nous lançons dans le grand bain de la technique d’impression sur étoffe avec le plus grand soin. Chacun à sa manière et selon sa personnalité décore son bout de tissu, du minimalisme pour Jérôme et de l’ordonné pour moi !

 

Bilan

En tant que strasbourgeois et strasbourgeoise d’adoption nous avions, effectivement, quelques préjugés sur Mulhouse, ville du Haut-Rhin sans charme et sans cachet. Mais grâce à cette visite très bien organisée nous avons découvert une toute autre facette de la ville et nous remercions encore une fois les organisateurs. D’ailleurs, pour contrer ces préjugés, vous pouvez trouver sur la page Facebook de VisitMulhouse une série de vidéos intitulées #OsezMulhouse et réalisées par Philippe qui démontrent que non, Mulhouse ce n’est pas nul !


© Texte et photos by Laura

Plus de photos sur le compte Flickr, Instagram et Facebook de Little Escape


 

  • Maison jaune à Mulhouse

 

2 commentaires sur “Visiter Mulhouse avec un Greeter

  1. Haha j’adore le “Non Mulhouse ce n’est pas nul”! Pour y avoir vécu quelques années, je confirme que même les mulhousiens ont ce préjugé et préfèrent Strasbourg. 😉
    Cela dit, on méconnaît souvent sa propre ville et la visiter avec un greeter est une bonne idée. On a visité Munster avec une “greeteuse” très sympathique, on a aimé ses anecdotes et le fait d’avoir une vision plus personnelle de l’histoire de la ville. On tentera peut être l’expérience à Mulhouse, je serais curieuse de la voir d’un autre oeil.
    Merci en tous cas pour ce bel article

    1. A Strasbourg, tout le monde a ce préjugé envers Mulhouse, nous aussi nous l’avions. Mais du coup grâce à cette visite on a pu voir une toute autre facette de la ville et c’était vraiment intéressant, et en fait, c’est une ville très dynamique 😀 On sera toujours surpris, même par les villes dont on ne pensait pas !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *