Little Escape

Faire les vendanges en Australie

[WHV] Adelaide, Semaphore et les vendanges

  • kangaroo in australie, australie

Nous voulions rester à Adelaide quelques semaines pour y travailler et remplir le portefeuille. Nous étions arrivés en pleine saison de vendange et récolte des pommes. C’est pourquoi on ne se faisait pas trop de soucis pour trouver un job.

 

Sur Internet, nous avions vu de nombreux backpackers qui logeaient à Sémaphore, sur les différents parkings qui longent la plage. On s’y dirigea, après avoir fait un tour en ville, pour trouver notre futur terrain. Effectivement, sur le premier parking, plusieurs vans y étaient garés. On continua un peu plus loin pour trouver un autre emplacement sans trop de monde.

 

Sémaphore était notre spot favori sur lequel nous sommes restés plusieurs semaines. Nous avions des voisins sympathiques : Charlène et Lionel, qui comme nous, préféraient rester discret et ne pas polluer le parking et déranger les habitants. Je ne sais pas si aujourd’hui ce lieu est toujours prisé des Backpackers, je l’espère pour les voyageurs, mais j’espère aussi qu’il n’y a pas eu d’abus comme on l’entend souvent.

 

On commença notre recherche d’emplois dans les pommes, en faisant du porte à porte : en vain. Puis on scruta Gumtree jusqu’au jour où l’on vit une annonce pour faire les vendanges le temps d’un week-end. On y rencontra deux charmantes cousines : Angeline et Sophie, l’une résidait en Australie avec son copain, l’autre rendait visite à sa cousine, et pour rentabiliser son voyage, elle avait décidé de travailler. On fit également la connaissance d’un couple d’allemand : Bea et Sinthu. Comme ce job ne durait que le week-end, nous ne pouvions pas laisser passer nos heures creuses sans chercher autre chose. Ainsi, grâce à Gumtree (à nouveau), on trouva un autre poste dans les vendanges, payé au sceau. Mais chanceux comme nous sommes, Sophie et Angeline nous proposèrent également un autre plan dans les vignes, mais payé à l’heure : nous devions donc faire un choix et «choisir c’est renoncer» ! Après de longues heures de réflexion, on décida d’aller travailler avec les filles et on donna l’autre contact à nos amis allemands.

 

Un choix qui s’était révélé être le plus judicieux car plus tard dans l’aventure, Bea et Sinthu nous racontèrent qu’ils ne bossaient pas beaucoup et ne gagnaient donc pas grand-chose. De plus, Sophie et son copain australien nous accueillirent chez eux le temps du job. La maison était magnifique, dans les hauteurs d’Adelaide Hills, avec vue sur la mer, piscine pour se rafraichir, koalas dans les arbres, kangourous dans le jardin. So Cliché ! Bref, des souvenirs inoubliables dans la capitale de l’Australie du Sud et encore et toujours des rencontres qui marquent les esprits.

 

(Vous pouvez vous rendre sur cet article pour lire un extrait du travail dans les vignes et la «rencontre entre deux mondes»)


Leave a Reply