Slow Travel

Parfois, la vie est un film qu’on a mis en avance rapide. On de dépêche, on se stress, on court à droite et à gauche, on mange sur le pouce, on veut tout voir le plus rapidement possible … STOP ! Désormais, prenons notre temps et vivons « Slow ».

 

Le mouvement du « Slow » est apparu dans les années 1980, lorsqu’un Italien s’insurgea contre l’ouverture d’un Mc Donald à Rome. Pour protester contre cette tendance de Fast Food, il créa la « Slow Food Organization », afin de préserver la cuisine traditionnelle et locale, celle qui regroupe les gens. Avec le temps, le Slow s’est développé dans toutes les activités de la vie quotidienne : télévision (avec la remarquable performance de Ludovic Zuili et son équipe dans Tokyo Reverse), voyages, photographie, sciences, et j’en passe ! Le but de ce mode de vie n’est pas de vivre à l’allure d’un escargot, mais de vivre au bon rythme, de prendre le temps tout simplement.

Et donc le Slow Travel (ou Slow Tourism) …

 

L’antithèse du Slow Travel sont ces bus de touristes qui parcourent tout un pays en un temps record afin de TOUT voir, visiter et avoir les photos mythiques devant les monuments stars pour dire « j’y étais ». Mais a-t-on réellement « tout » vu ? Pas vraiment !

 

Pour contester ce mode de voyage, les Slow Travellers prônent la découverte en long, en large et en travers d’une ville, d’un pays. Ils se plaisent à déambuler dans les rues, touristiques ou non, là où le vent les mènera, en un mot : profiter ! Profiter d’être dans une ville méconnue pour tenter de se l’imprégner, de connaître son histoire et sa culture ainsi que de s’enrichir auprès de la population locale. Leur rythme se fait à leur guise et n’est pas imposé, ce qui procure un réel sentiment de liberté.

 

Porté par des valeurs écologiques, le Slow Tourism se traduit aussi par un mode de déplacement plus respectueux de l’environnement, le train est préféré à l’avion, les modes doux tels que le vélo ou la marche sont favorisés pour se déplacer sur place. Ainsi, on est plus sensible à tous les éléments qui  nous englobent et cette façon de voir donne un tout autre sens à notre voyage.

 

Pour résumer, Slow Travel = authenticité, liberté, apprécier. Un peu nos leitmotivs à chacun non ?

 

Pour terminer, une belle citation de Jean-Paul Sartre : “Ce n’est pas dans je ne sais quelle retraite que nous découvrirons : c’est sur la route, dans les villes, au milieu de la foule, chose parmi les choses, homme parmi les hommes”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *